•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’équipe de basket des San Antonio Spurs a été éliminée en début de semaine dès le premier tour de la NBA. Les impressions de Tony Parker s’affichent sur tous les sites sportifs et d’infos du monde entier : « Cela fait vraiment bizarre, surtout quand tu termines à la première place de la Conférence Ouest. Après une telle saison, tu ne peux pas espérer autre chose qu’une finale de Conférence. » Quel est l’heureux journaliste qui a réussi à recueillir les propos de la star du sport français ? Réponse : Aucun ! Ces phrases sont extraites du site officiel de Tony Parker. Est-ce la fin du journalisme sportif ?

Pour répondre à cette question, nous avons rencontré David Hauss. C’est le superman du sport français. Traduction : il est le numéro 1 français et numéro 5 mondial du triathlon. Le déroulement de cette épreuve, dans sa version olympique, commence par 1500 mètres à la nage, puis 40 km à vélo et pour finir 10 km à pied. Des moyens de locomotion cent pour cent écologiques ! Il faut être sacrément fort et endurant pour participer à une telle discipline. Il a plus de chances de finir sur le podium des JO de Londres l’an prochain que l’équipe de France de basket emmenée par Tony Parker !

David Hauss est un champion de notre temps et il n’hésite pas bien sûr à utiliser le web pour communiquer. Il vient de lancer sont site : www.davidhauss.com, il est présent sur twitter, facebook et sur le blog de l’agence 1elan2com qui le suit de très près. En cliquant sur ces liens, vous pouvez tout savoir sur lui : ses résultats, ses impressions, ses photos, ses passions, ses voyages, son programme d’entraînement, ses conseils, ses restos préférés, ses sponsors et vous pouvez même gagner sa combinaison de triathlète (1).

– David,  le web est-il devenu un instrument indispensable dans la vie d’un athlète ?

« Oui, le web est incontournable. Le fait d’être sur la route toute l’année m’incitait à trouver un moyen pour donner des nouvelles aux personnes rencontrées dans mes pérégrinations ‘triathlétiques’. Il va sans dire que c’est un bon moyen pour s’ouvrir aux autres, ressentir leur soutien et donc garder le contact. Mais ce n’est pas la seule raison.

Nous sommes aujourd’hui, une génération d’athlètes à l’orée d’un développement spectaculaire pour le triathlon, les chiffres en attestent : le nombre de licenciés, l’audience tv et les participants aux courses sont en augmentation constante. C’est à nous,  les « moteurs du triathlon » de montrer la voie, d’attirer un maximum de personnes vers ce sport mais aussi faire que les investisseurs s’intéressent à cet environnement. Il faut savoir qu’une étape de la WCS  (manche du Championnat du Monde) à Londres, c’est 6 millions de personnes en audience de pointe devant leur poste !!! Il y a eu plus de 200 000 spectateurs à Hambourg lors du Championnat du Monde 2009.

Tout cela montre que le potentiel est énorme, les diffuseurs étrangers  ne s’y trompent pas en misant sur ce sport. En France, ce n’est pas encore ça. Il faut trouver d’autres moyens. »

Et le moyen le plus efficace, c’est le web et notamment les blogs où l’athlète peut communiquer directement le public.

– Utilisez-vous Twitter ? De quoi parlez-vous ? Voyages, courses, entraînement, conseils ? Vie privée ?

« Oui. Depuis 2 ans je possède un compte sur Twitter (@davhauss), La réactivité de mes « Tweets »  dépend de mes envies et de mes humeurs, mais je tente d’y être réactif en donnant des news régulièrement. Pour moi, c’est  complémentaire d’un site internet, cela permet en temps réel de partager des délires, des pensées et des envies. J’ai tendance à faire partager mon côté « vie privée » et j’écris la plupart du temps en anglais. J’ai plus de ‘followers’ étrangers qui me suivent. Je dénote que les français ne sont pas encore très fans de ce mode de communication, les anglo-saxons beaucoup plus ! »

– Et Facebook ?

« Facebook évidemment ! Là aussi depuis pas mal d’années. Je préfère ce moyen de communication car il y a plus de réactivité et d’échanges avec les autres. Pour moi Facebook demeure moins sérieux que Twitter alors je laisse aller à tout genre de commentaires. J’utilise très peu le partage de photos ou musique.  C’est aussi un bon moyen de relayer mon site web, pour annoncer les dernières news et les articles à paraître, etc. »

– Justement, pour votre site davidhauss.com et le blog, vous ne les avez pas fait tout seul.

« En effet, c’est l’agence 1 Elan 2 Com qui s’en occupe. Ce sont des pros. Ils ont carte blanche. »

Yohan, le responsable d’1 Elan 2 Com est un sportif accompli. Fils d’un ancien champion de motocross, il a toujours pratiqué le sport de façon intensive jusqu’à provoquer des problèmes tendineux ! Il est bien placé pour comprendre les exigences, les motivations, les contraintes et les souffrances d’un athlète. Il parle le même langage, c’est plus facile pour pouvoir transmettre clairement les états d’âme d’un champion aux internautes.

– Twitter, Facebook, site, blog : vous n’avez plus besoin des journaux pour communiquer et vous faire connaître. Si l’athlète s’exprime directement sur le web, le journaliste a-t-il encore son mot à dire ?

« Oui, définitivement oui ! Les sites restent des moyens personnels de communication. Ce que peut écrire un athlète n’est pas grammaticalement parfait, loin de là ! Le journaliste lui, en fait son métier et doit avoir le bagage nécessaire pour faire passer son style et sa vision. J’aime lire des articles de sport, différents du compte-rendu d’un match ou d’une course. »(2)

Comme souvent, la conclusion est dichotomique. Elle ouvre deux voies. Mais cette fois, dans chacun des cas, elle reste positive. Les athlètes (contrairement à de nombreuses agences web, cf. nos articles : « Est-il vrai que les gens ne lisent pas sur le web ? » et « L’éternel débat du fond et de la forme ») ont compris que pour développer leur communication, ils ont besoin d’autres professionnels et notamment d’un bon rédacteur. Et s’ils veulent malgré tout éviter de recourir à un journaliste, ils vont devoir faire de gros efforts en orthographe et en grammaire. Vraiment, le web peut changer le monde !

Vous êtes un jeune sportif (moins de 21 ans) ou moins jeune (plus de 21 ans) et vous aimez écrire. NetZ s’associe à 1Elan2Com, nous souhaitons vous encourager en vous donnant l’occasion de vous exprimer sur votre passion. Envoyez-nous vos articles à social@1elan2com.fr . Les meilleurs articles seront publiés sur le blog d‘1Elan2Com. Plus d’infos…

 

(1): Un jury récompensera le meilleur portrait de David Hauss (une photo, un dessin au crayon, un dessin numérique, un texte, etc.) et le gagnant recevra une combinaison Extreme MAKO Wetsuit, plus d’infos…

(2): Lire l’intégralité de l’interview de David Hauss sur le blog d‘1Elan2Com.

 


Denis Gentile

Je suis un passant. Ici et maintenant, je suis un passant du web. Le Passant est celui qui va d'un lieu à l'autre, d'un sentiment à l'autre, il n'est jamais le même. Je passe d'une page à l'autre, d'un blog à l'autre, d'un message à l'autre. Et ces pages, ces blogs et ces messages, je les passe aux autres passants qui y passent à leur tour :) Plus prosaïquement, je suis un Community Manager, Blogueur & Rédacteur Web. Mais le rôle que je préfère, c'est celui de Digital Storyteller !

4 commentaires

Denis · 17 mai 2011 à 10 h 14 min

Hugo, 15 ans, raconte son premier titre de champion de France : http://wp.me/p1rKDA-aa
Un récit étonnant !
Je vous invite à le lire mais aussi à raconter à la façon d’Hugo votre vie de sportif.

LEBRETON · 14 mai 2011 à 10 h 42 min

Tout d’abord je voudrais dire un grand bravo à David pour son parcours. Pour ce qui est de cet article oui je le trouve intéressant, mais pour moi bien que les journalistes, journaux télé restent encore les moyens les plus puissants pour faire connaître ou reconnaître un sportif, je dis que d’avoir un site bien à lui, ou facebook est très bien. Car au contraire des médias il y dira la vérité, la sienne qui souvent est déformée par les médias pour cause de sensationnel. Longue carrière David et encore plein de victoires.
Un ancien compétiteur de boxe francaise.

Geourjon · 13 mai 2011 à 20 h 45 min

Moi je le trouve très vrai votre discours. Twitter Facebook et la communication par le web est devenu incontournable.

VILLEMANT · 12 mai 2011 à 15 h 10 min

Cet article m’a paru sympa. Il présente David Hauss comme un athlète trés ouvert et surtout abordable, ce que j’ai ressenti lors du GP FFTRI ne Nice alors que je jouais aux photographes de sport (ma deuxième passion aprés le tri) David m’a adressé un geste sympa du pouce que je n’ai pu saisir à temps mais cela m’a beaucoup marqué. Continuez donc sur cette voie

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.