•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

A l’occasion de la publication du « Si j’étais un mot » de Daniel Do, j’ai voulu avec mes mots commenter l’un de ses dessins, celui que je préfère.

Il y a quelques temps, Daniel nous avait demandé sur sa fan page « Quelle est votre illustration préférée et pour quelles raisons. (…) L’important pour moi est de connaitre votre sensibilité. »

Voici mon choix et je vais tenter de l’expliquer.

©Daniel Do

©Daniel Do

D’abord le titre de ce dessin : la lecture.

Ce n’est pas mon activité favorite ! Non, je préfère écrire. Pour moi, lire est bien plus difficile. Je m’arrête à chaque phrase, mon imagination divague et ma raison voyage. Ton dessin exprime parfaitement cet état : les pages volent et se mélangent (et substituent) aux feuilles de l’arbre.

La lecture, c’est aussi le débat qui m’a fait connaître sur les réseaux sociaux. J’en parle régulièrement. C’était sur Viadeo (1) et j’avais réagi à une opinion courante : « les gens n’aiment pas lire sur le web ». J’ai lancé un défi pour prouver le contraire et en 24 heures, plus de mille personnes avaient lu mon article !

Ensuite, la citation, je me sens vraiment le disciple de « quelque mot profond ». Merveilleux, par exemple, ou étonnement. Que serait-on sans l’étonnement ? Pourrions-nous vraiment apprécier les choses de la vie sans l’étonnement ? L’étonnement nous sort de la torpeur et de l’indifférence. Il nous pousse à aller plus loin, à voir au-delà des mots et de l’apparence. Les acteurs de l’étonnement sont souvent des artistes comme Daniel Do.

C’est la raison pour laquelle j’ai imaginé et réalisé le questionnaire « Si j’étais un mot… » Pour mettre en valeur ces « quelque mot profond » que nous avons tous et raconter à travers ce choix de mots nos histoires.

Il y a aussi un fabuleux conte (Les contes merveilleux) de l’écrivain germano-suisse Hermann Hesse. Le sujet ? C’est un homme qui décida de devenir un arbre. On retrouve dans ce dessin la même analogie avec le livre qui symbolise le savoir et la créativité de l’homme. Connais-tu ce conte Daniel ? En tout cas, il colle à ton univers.

Enfin, ce dessin illustre parfaitement un texte qui n’a pas encore été publié. Il parle d’un objet enchanté, celui qui est au centre de ce dessin : le livre.  C’est un texte écrit pour un… livre, le livre d’une autre personne. Il attend donc d’être imprimé. Il doit se préparer, soigner ses pages et son caractère. Le livre a des caprices que le blog n’a pas. Mais le livre a la patience que le blog n’a pas !

Tu l’auras compris, j’aime ce dessin, pas seulement techniquement et esthétiquement, mais surtout parce qu’il me parle. Autrement dit, parce qu’il me dit quelque mot profond. C’est un dessin enchanté.

C’est bien sûr une invitation à découvrir les autres dessins enchantés de l’illustrateur Daniel Do, notamment les vidéos où le spectateur assiste à la création de l’œuvre picturale.

Merci Daniel.

Denis Gentile

Pour mes projets, blogs et livres, j’aime collaborer avec des illustrateurs :
– des photographes comme Delphine Sauret et Salomé Caillet,
– des peintres comme Koffi Apenou, Guy d’Agostino et Béatrice Gentile
et des dessinateurs, le premier d’entre eux, j’ai nommé Daniel Do. Il a bien compris l’intérêt de nos collaborations et c’est la raison pour laquelle il vient de lancer une offre pour les blogueurs intitulée « Illustrez vos écrits ». Comme il le dit si bien : « Ecrire, Dessiner : deux chemins, un même but. »

(1) Lire l’article : Monsieur Eastwood, est-il vrai que les gens n’aiment pas lire sur le web ? Parmi les personnes qui ont participé à ce débat en janvier 2011, je me souviens de Catherine Philibert Falk, Cécile Courtais, Christiane Lavanoux, Nancy Freyermuth, Nawel Merah, Valérie Thuillier, Eric Messeca, Jean-Charles Yambélé et Philippe de Casabianca. Merci d’être encore là.

 


Denis Gentile

Je suis un passant. Ici et maintenant, je suis un passant du web. Le Passant est celui qui va d'un lieu à l'autre, d'un sentiment à l'autre, il n'est jamais le même. Je passe d'une page à l'autre, d'un blog à l'autre, d'un message à l'autre. Et ces pages, ces blogs et ces messages, je les passe aux autres passants qui y passent à leur tour :) Plus prosaïquement, je suis un Community Manager, Blogueur & Rédacteur Web. Mais le rôle que je préfère, c'est celui de Digital Storyteller !

1 commentaire

Daniel Do · 28 novembre 2013 à 15 h 34 min

C’est en lisant (relisant) ton témoignage que je suis conforté par ce que je réalise. Tu prouves par la même occasion que le dessin numérique peut être un vecteur d’émotion, ce qui pour moi me rassure sur le partage de ma vision qui n’est pas vain. Et pour la petite histoire, je l’avais déjà précisé sur ma page, dessiner sur ce thème était pour moi l’exercice le plus périlleux. De par la nature même du terme « Lecture » qui englobe autour de lui une richesse et un langage très particulier. Merci pour ce témoignage.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.