Le web français a été inventé pour ceux qui n’ont jamais aimé lire !

Il est difficile de nous convaincre que nous puissions lire Shakespeare et Molière sur un e-Book. L’idée que nous ne lisons pas sur le web vient de là. Le livre ne veut pas mordre la poussière comme un vulgaire cow-boy dans un western spaghetti. Les puristes revendiquent sa primauté. Ce n’est pas demain qu’on creusera sa tombe. Et pourtant, la menace le guette !