280 Flares Twitter 32 Facebook 210 Google+ 12 LinkedIn 23 Pin It Share 3 Buffer 0 280 Flares ×

Frédéric Laumonier, entrepreneur et Community Manager, est un précurseur. Sa société « Expédiez entre vous » est le meilleur exemple de ce que sera le monde de demain. Un exemple à suivre !

Il a toujours su rebondir face aux situations professionnelles qu’il a rencontrées. Surtout, il n’a jamais hésité à se remettre en question, à oser aller de l’avant, il n’a jamais lâché et c’est comme ça c’est comme ça qu’aujourd’hui, il y est arrivé !

C’était la deuxième fois que j’allais rencontrer Frédéric Laumonier. Il m’avait donné rendez-vous dans le quartier de Port Marianne, dans un restaurant où il a apparemment ses habitudes : le 9, joli cadre et bonne table ! Tout de suite, j’ai compris que j’avais en face de moi un personnage étonnant. Ce breton d’origine a un parcours qui a de quoi surprendre ! Mais surtout, Frédéric fait preuve d’un dynamisme à toute épreuve et d’un esprit d’entreprendre contagieux ! Attachez vos ceintures, décollage immédiat :


Je suis né à Paris et j’y suis resté jusqu’à mes 25 ans. J’ai commencé mes études par un CAP en ébénisterie et j’ai continué avec un autre CAP et un BEP : menuiserie et menuiserie en agencement. Ensuite, j’ai intégré l’école Boulle où j’ai passé mon BTS. J’ai rapidement trouvé mon premier poste dans une menuiserie qui avait comme clients Hermès et Cartier. Je m’occupais de la rénovation et de l’agencement des boutiques. Hélas, ce contrat n’a duré qu’un an. Je me suis tourné vers un autre secteur : les caisses de retraite où j’occupais la fonction de liquidateur de retraite. Mais cette expérience n’a duré que 2 ans. J’ai cherché ailleurs et je suis devenu responsable des services généraux d’Adia France pour les agences en Ile de France, je gérais les enseignes. Au bout d’un an et demi, suite à la fusion avec Ecco, le siège a été transféré dans la région lyonnaise, j’ai préféré ne pas suivre et j’ai profité de l’occasion pour m’installer à Montpellier où j’avais de la famille. Nous voici en 1997.

 

Toujours réagir quelle que soit la situation !

 

J’ai alors trouvé une place chez Generali en tant que chargé de clientèle. J’y suis resté environ 8 ans. Ensuite le Gan m’a recruté en tant qu’inspecteur : je recrutais et j’accompagnais les nouveaux arrivants pour créer leur portefeuille. C’est alors qu’AGF Allianz m’a contacté pour devenir inspecteur des ventes sur une plateforme avec une équipe de 5 personnes à manager. Mais l’esprit de l’entreprise ne me convenait pas, le contact avec les clients me manquait. Je suis parti après un an et demi… C’est à ce moment-là que j’ai décidé de m’installer en indépendant. Etant donné que j’ai toujours gardé de très bonnes relations avec mes anciens employeurs, j’ai pu développer mon activité dans le placement financier et la capitalisation des retraites. 2008 arrive et la crise aussi ! Tout ce que j’avais mis en place s’est écroulé. Je me suis retrouvé sans rien et sans indemnités vu que j’étais en libéral. Je décide alors de retourner dans le monde de l’assurance. J’ai alors trouvé une opportunité chez les Assurances Chevalier en tant que Responsable développement réseau. Il fallait former les agents commerciaux sur toute la France. J’ai procédé aux recrutements, j’ai accompagné sur le terrain. Mais cette démarche était subventionnée par Pôle Emploi et un beau jour tout s’est arrêté. Je me suis dit que l’univers de l’assurance ne m’inspirait plus et il m’est alors venu une idée suite à une mésaventure.

 

L’idée n’est pas arrivée par hasard…

 

Je devais envoyer un courrier au Canada à mon beau-frère. C’était très urgent. Les services postaux m’ont fait payer 56 euros et la lettre est arrivée trop tard… C’est ainsi que j’ai pensé à créer un concept totalement novateur, j’ai élaboré le cahier des charges pendant 9 mois et début 2010 la création du site était en marche ! Mon idée c’est qu’un expéditeur remet à un voyageur sa lettre ou son colis qui le remet au destinataire. Le service se fait entre usagers, sans intermédiaire. Le 6 juillet 2011, le site a été officiellement lancé ! Il permet de mettre en relation les voyageurs et les expéditeurs. Mon rôle consiste à communiquer avec les inscrits, c’est ainsi que je suis devenu mon propre community manager. Je suis complètement autodidacte et c’est grâce aux réseaux sociaux que le site a connu un succès rapide : je suis présent sur Facebook, Twitter, Viadéo, Linkedin, Digg, Google+. J’ai voulu aussi faire connaitre mon activité dans la presse. La Gazette a fait un article sur expediezentrevous.com  dès son lancement. Ensuite, j’ai voulu aller plus loin.

 

J’ai osé frapper à toutes les portes des médias ! Je n’avais rien à perdre !

 

A l’occasion de la venue du Club Europe 1 sur Montpellier, j’ai pu remettre mon dossier de presse à Laurent Ruquier et de fil en aiguille, j’ai été sélectionné pour le casting de l’émission de Nagui « tout le monde veut prendre sa place ». Après les tests, je suis passé devant un jury. Et j’ai pu parler de mon site sans le nommer bien sûr mais cette expérience a eu de grandes répercussions sur la fréquentation ! J’ai misé sur la médiatisation, je suis ensuite allé au salon Pollutec Horizons, au Sénat même pour expliquer comment mon concept s’inscrivait dans une démarche écologique. Le journal Direct Montpellier m’a proposé  d’écrire un article et j’ai eu la chance d’être en première page, grâce à un journaliste séduit par le concept ! Après le Parisien, 20 minutes, c’est France 3 région qui vient de me contacter. Tous mes efforts commencent à porter leurs fruits. Et bien entendu, j’ai des projets en préparation, sans trop vous en dévoiler, cet été, je vais vous faire flasher sur les plages mais pour l’instant chut !

 

Ne jamais lâcher et toujours aller de l’avant

 

Je crois que si mon idée fonctionne, c’est parce qu’elle répond de manière simple à une demande. Vous devez envoyer quelque chose rapidement ? Vous souhaitez rentabiliser une partie de votre voyage ? Cela s’adresse à tout le monde, par exemple : l’étudiant qui fait du covoiturage et peut ainsi se faire rembourser une partie de ses frais de voyage en livrant un colis. C’est pour cette raison que le principe doit être étendu du local à l’international. Plus il y aura d’inscrits, plus la communauté sera grande et le service élargi. Ce que j’ai voulu aussi, c’est éviter les manipulations d’argent entre expéditeur et livreur. La rémunération se fait par chèque cadeau. Dès que le destinataire a reçu son colis, il prévient l’expéditeur et le livreur reçoit alors son chèque cadeau. Il peut le mettre de côté et l’utiliser pourquoi pas, pour un envoi ultérieurement ! Bien entendu, toutes les règlementations sont mentionnées sur le site et dans un souci de totale transparence, j’invite l’expéditeur et le livreur à fermer le courrier ou le colis ensemble.

 

Ca fait à peine un an que le projet a vu le jour et je peux dire que expediezentrevous.com  est déjà allé sur les 5 continents ! L’idée plait et cette solution permet aussi de diminuer l’impact des transports sur l’environnement car elle optimise les déplacements des personnes. Vous l’aurez compris, j’essaie toujours de penser à l’étape suivante. Et j’ai d’autres projets en tête. La géolocalisation peut se transformer en service instantané pour transférer du surplus de bagage à moindre coût, il faut encourager les personnes qui s’inscrivent à donner le plus d’informations possibles, toutes les données sont entièrement sécurisées, c’est ainsi que l’on peut élargir l’offre et répondre le mieux possible. Il faut penser en local, vous pouvez utiliser le site pour faire parvenir un colis à votre famille qui se trouve dans le département voisin. Mais le projet doit s’ouvrir aussi à l’international.

 

Il faut toujours continuer à se développer. Sur le site, je veux tchatter en direct avec les utilisateurs pour être encore plus réactif. Aujourd’hui, nous sommes dans l’ère de l’instantané et expediezentrevous.com  doit y répondre. Ce que j’aime le plus, c’est ça au fond : le contact, aller vers les autres et surtout quand on a une idée : ne jamais lâcher… Oser et tenter, on n’a rien à perdre !

Pour découvrir le site : http://www.expediezentrevous.com
L’intervention de Frédéric lors du salon Pollutec : http://youtu.be/3JR6n9n8TLI
L’émission « tout le monde veut prendre sa place » :  http://youtu.be/ralZ7Cl-Hrg

Propos recueillis par Cécile Courtais