•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

En tous les cas, je n’y crois pas ! Imaginez un peu : Denis Gentile m’a contactée le lendemain du lancement du blog des auteurs. Et ce même jour, j’avais rendez-vous avec une cliente pour l’accompagner dans la rédaction de son site ! Drôle de coïncidence…

Il était une fois…

C’est une belle et longue histoire sur la rédaction que je vais vous raconter (rassurez-vous, je vais essayer de résumer !). Au début de l’automne, une agence web avec laquelle je travaille m’appelle au sujet d’un projet ambitieux : la réalisation d’un site principal et de deux mini-sites reliés au premier. Le budget est, bien entendu, conséquent. Le client final, une institution de la région, hésite, s’interroge. L’agence me tient informée, tout n’est pas terminé mais la décision est difficile à prendre. De longs mois s’écoulent…

Nous voici arrivés à l’été. Alors que je ne m’y attendais plus, je reçois un coup de fil où l’on m’explique que le projet est réactivé mais sous une autre forme. Il n’y aura qu’un seul site, plus étoffé… Et surtout c’est la responsable de la communication qui se chargera de la rédaction. Mais elle a besoin de mes services pour l’accompagner dans la rédaction, la guider, lui apprendre les bases de l’écriture web.

L’écriture à quatre mains

C’est ainsi que le lendemain du lancement du blog des auteurs, j’ai passé mon après-midi avec cette personne. Après qu’elle m’a fait part de tout ce que je devais savoir sur son institution, me voici à lui transmettre les grands principes : se mettre à la place du lecteur, faire court, animer l’article, penser référencement naturel, lister les mots clés, rechercher des synonymes etc.

L'écriture à 4 mains

Ce premier entretien sera suivi de trois autres durant lesquels nous ferons de l’écriture à quatre mains pour rentrer dans le cœur du sujet. C’est la première fois que je réalise ce genre de prestation. Je pense que cela est représentatif d’une demande particulière : les clients commencent à être sensibles à l’importance de l’écriture sur le web. Mais ils n’ont pas toujours le budget nécessaire. Alors pourquoi ne pas les accompagner, c’est une autre manière de valoriser nos métiers.

En guise de conclusion et de petit clin d’oeil à Denis, encore une fois, l’écriture, c’est vraiment la musique des mots !

Cécile Courtais

Tous les lundis, de nouveaux articles de Cécile Courtais sur morethanwords.fr

 

 

Du même auteur : Politesse : Les internautes sont pressés


1 commentaire

F.Gébère · 9 juillet 2011 à 16 h 12 min

J’ai lu ce livre et j’encourage tout le monde à le lire :
http://www.amazon.fr/Au-hasard-Ivar-Ekeland/dp/2020400642
Bien sûr, dans un tout autre domaine, je vous propose le mien afin de montrer au lectorat intéressé que les rencontres, à une certaine époque, pouvaient se faire aussi d’une façon hasardeuse. FGB

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.