Un expert (du web) n’est jamais seul !

experts-du-web-anthony-maud
66 Flares 66 Flares ×

Il était une fois Maud Jenni et Anthony Rochand

les Experts du Web

Les experts du web est une société de micro-conseil et d’accompagnement pour les entreprises basée à Lyon. C’est l’association de deux professionnels du networking et du digital, Maud Jenni et Anthony Rochand. Voici leur histoire intitulée « Un expert (du web) n’est jamais seul ! ».

Ce jour-là, je ne l’oublierai jamais. C’était au début du mois de juillet. Les cigales frappaient des cymbales sous le soleil de la Côte d’Azur. Et j’apprends que Kafi, le chien de Tidou, s’est échappé. Tidou vient d’arriver à Lyon mais il a dû laisser son fidèle compagnon dans son village natal en Provence. Il n’y avait pas de place pour lui dans le nouvel appartement de la famille.

La terrasse de l'Evolution Bar à Lyon
La terrasse de l’Evolution Bar à Lyon

Je n’ai que 10 ans et je n’ai pas lâché ce roman de la journée. Le lendemain, je me suis précipité avec mon père chez le libraire pour m’acheter la suite des aventures de Tidou, l’un des six compagnons.

Je n’ai jamais vécu à Lyon, pourtant mon imagination la connaît mieux que Paris, ma ville natale.

Et là, ce matin, elle frétille comme jamais. Elle me dit : « je connais ce quartier et cette atmosphère ! » Tout a commencé avec une photo, la photo d’une terrasse en plein coeur de la Presqu’île de Lyon.

Les cafés d’Anthony

Puis, j’ai continué en regardant d’autres images. Je me suis déplacé dans le quartier de la Guillotière, au Dream’s Café. Cette fois-ci, mon imagination ne me joue aucun tour. Je vois bien des visages familiers, des personnes que je croise tous les jours sur les réseaux sociaux. Parmi eux, Maud Jenni et Anthony Rochand.

« C’est ici que j’ai organisé mes premières matinales avec les Cafés d’Anthony. Et avec Maud on continue. Et Anthony ajoute : le patron jurassien du Dream’s Café est une personnalité sympathique et emblématique dans le quartier. »

On s’attache à des personnes et à des histoires, c’est souvent la raison pour laquelle on aime revenir dans un lieu.

« Je me souviens du Café Louis à Levallois-Perret, raconte Maud. C’était avant de partir pour Lyon, j’étais directrice du département e-commerce et avec mes collègues, on refaisait le monde ! On projetait de nouveaux business et on avait aussi quelques idées farfelues.»

Bien sûr, autour d’un café. C’est ce qui se passe aujourd’hui sur les réseaux sociaux. On tapote sur son clavier des messages et on dialogue avec d’autres. Parfois on communique d’un bar à l’autre, d’autres fois, on se prépare chez soi un café ou un thé. Une sorte d’univers virtuellement parfait.

Insuffisant. oui, c’est insuffisant, il faut aller plus loin. Il faut se rapprocher. C’est la conviction d’Anthony. Sous l’impulsion d’un expert du web, Giovanni di Silvestri. « C’est un ami de longue date, un blogueur influent et un grand networker en Suisse Romande. Il m’a montré l’exemple en 2007 avec l’organisation d’Afterwork et de meetings networking. » Sa route est toute tracée et de retour à Lyon, il crée son premier réseau networking en 2008.

Les experts du web

Ce sont les rencontres qui donnent de la valeur à notre histoire et montrer l’exemple est le meilleur des apprentissages. Ces rencontres, Anthony les recherche avec une passion toujours plus forte, jusqu’au jour où…

On change de bar. Certains noms sont un heureux hasard, voire un joli présage et celui-ci se nomme « L’Evolution Bar »! C’est Maud qui débute le récit : « Avec Anthony, nous avons partagé sur les modèles des réseaux sociaux, les besoins du marché, comment agrémenter notre valeur ajoutée quant à nos services. » Une rencontre entre deux pros sur des arguments sérieux et laborieux. Puis Anthony poursuit : « Quand j’ai rencontré Maud, ça nous a paru tout naturel de mutualiser nos compétences, cela a pris tout son sens. Nous sommes associés dans le cadre des Experts du Web mais aussi dans la vie. »

En deux phrases Anthony a gâché le sujet d’un beau roman d’amour. Si j’avais suivi mon instinct de storyteller, je me serais attardé des pages entières sur ces échanges dans les cafés lyonnais jusqu’au déclenchement de l’étincelle, jusqu’au jour où la passion des rencontres s’est métamorphosée en la rencontre la plus passionnelle de sa vie !

Maud Jenni et Anthony Rochand, les experts du web, à Lyon avant les Cafés d'Anthony
Maud Jenni et Anthony Rochand, les experts du web, à Lyon avant les Cafés d’Anthony

Je ne sors pas de mon sujet et de mon idée de départ. On ne raconte pas l’histoire d’une entreprise ou d’une marque sans entrer dans la vie privée de leurs créateurs. Au contraire, méfiez-vous de ceux qui ne laissent rien transparaître. C’est une question d’équilibre et dans le cas de Maud et Anthony, c’est aussi une question de complémentarité.

Et là, on touche du doigt la différence entre un simple spécialiste du web et un expert du web. Les deux peuvent avoir les mêmes compétences dans les mêmes domaines. Du référencement au community management, du codage au graphisme, de la rédaction au marketing, etc. L’expert est forcément un spécialiste mais le spécialiste ne devient un expert que lorsqu’il collabore avec un ou plusieurs autres spécialistes qui deviennent à leur tour des experts !

Avez-vous perdu le fil de mon raisonnement ? Alors, oubliez tout et retenez cela : un expert du web n’est jamais seul, il faut être au moins deux pour devenir un expert du web.

C’est une question d’efficacité. Le principe du World Wide Web est le lien et l’efficacité d’une recherche est basée sur le recoupement de multiples liens. L’efficacité d’une communication sur le web est basée sur le recoupement de plusieurs compétences. C’est l’association des compétences entre au moins deux spécialistes qui font les experts du web.

Ma période la plus faste depuis que je travaille en free-lance date de ma collaboration pour un même client avec Anthony. Je n’étais pas seul et grâce à notre complémentarité, on a obtenu des résultats phénoménaux.

A cette même époque d’ailleurs, Anthony refusait d’employer le terme d’expert, prétentieux et vide de sens. Certains de ses posts sont restés dans ma mémoire. Et quand il a commencé à communiquer sur sa nouvelle société, les experts du web, j’ai été surpris. L’explication est dans l’histoire de sa société, dans l’histoire de sa relation avec Maud. Un véritable déclic qu’il exprime de cette façon :

« Absolument Denis dans le passé j’ai toujours préféré le terme spécialiste à expert, tu as bien suivi mon parcours et tu me connais bien. C’est assez simple en fait, il s’agit aussi de la rencontre avec Maud, les évidences constatées entre nos différents métiers et les convergences. Le référencement naturel aussi de notre marque a été un facteur déterminant dans le choix du nom, finalement cela s’est fait tout simplement. Et puis c’est légitime, nous sommes à mon sens (non j’en suis même certain) deux experts dans le secteur du digital, respectivement dans le networking/social media et le e-business, cela s’est imposé à nous, une vraie révélation, j’ai changé d’opinion par rapport cette appellation « experts ». »

Et Maud renchérit en évoquant l’Allégorie de la Caverne de Platon :

« Pourquoi sortir de la caverne, si ce n’est pour épouser des idées nouvelles, s’intéresser à ce qui nous entoure et embrasser le mouvement ?  Y prendre part, c’est important pour faire sa place et perdurer intelligemment, en interaction avec le reste. Quand j’ai rencontré Anthony, monter une offre commune a fait sens avec la vision que j’avais de mon activité et du business, qui était complémentaire à la sienne. »

La valeur de l’exemple

J’ajoute que c’est une question d’authenticité. Si votre idée rejoint votre histoire, si vous pouvez la justifier par rapport à votre vécu, alors on peut la qualifier d’authentique. Et l’idée des experts du web s’applique de façon exemplaire à l’histoire de Maud et Anthony.

Le storytelling, pour en revenir à ma spécialité, n’est pas une méthode sympathique pour rendre sympathiques des personnes dont on raconte un truc super sympa. Non, le storytelling est utile quand il met en lumière et en valeur l’idée de quelqu’un d’autre et qu’il en montre l’authenticité.

Retrouvez les Experts du Web sur leur site en cliquant sur l'image
Retrouvez les Experts du Web sur leur site en cliquant sur l’image

S’intéresser à l’histoire des autres permet de créer des contenus qui ont une réelle valeur ajoutée. Si j’avais su il y a quelques années que Maud avait été journaliste, je l’aurais interrogée pour mes articles sur les différences entre le journalisme et le blogging. Si j’avais su qu’Anthony avait été directeur d’un magasin dans la grande distribution, j’aurais ajouté son témoignage à mon article « Le blog, c’est mieux que le supermarché ! ».

Peut-être n’est-il pas trop tard pour créer de nouveaux contenus ? Qu’en pensez-vous ?

Plus j’avance dans ce récit, plus je me rends compte que la connaissance de l’autre permet la naissance de nouvelles idées et de nouvelles passions. Mais aussi de nouvelles collaborations qui rendront meilleurs la blogosphère et les réseaux sociaux. Car contrairement à l’opinion de quelques intellectuels de renom, le web n’est pas une poubelle. C’est un merveilleux support et un moyen inégalé de développer des projets et de mieux vivre en société. Pour que cela fonctionne bien, on a besoin des « Experts du web ».

Et puisqu’un expert n’est jamais seul, vous pourriez un jour ou l’autre collaborer avec eux.

Les Experts du Web ont une histoire qui inspire confiance, une histoire qui ne tourne pas le dos au passé et qui regarde dans une même direction. Anthony cite et commente Flaubert :  « L’avenir nous tourmente, le passé nous retient, c’est pour ça que le présent nous échappe. » Cette citation nous donne la capacité de relativiser et de chasser la peur qui souvent nous paralyse dans les projets professionnels ou dans la construction personnelle. C’est aussi pour cela que je veux évoquer mes deux enfants car ils me donnent la motivation nécessaire, la force  d’avancer et l’envie de montrer l’exemple » et c’est le bon exemple Anthony.

D’ailleurs, tu leur conseilleras, s’ils ne l’ont pas encore fait, (et j’invite les autres parents à le faire aussi même s’ils ne sont pas lyonnais) de lire les aventures des six compagnons, notamment le premier tome qui s’intitule « Les six compagnons de la Croix-Rousse ». Regarde-bien les premières phrases, c’est une surprise. Je me dis que ce jour-là, ils ne l’oublieront jamais.

Denis Gentile

Je suis un passant. Ici et maintenant, je suis un passant du web. Le Passant est celui qui va d'un lieu à l'autre, d'un sentiment à l'autre, il n'est jamais le même. Je passe d'une page à l'autre, d'un blog à l'autre, d'un message à l'autre. Et ces pages, ces blogs et ces messages, je les passe aux autres passants qui y passent à leur tour :) Plus prosaïquement, je suis un Community Manager, Blogueur & Rédacteur Web. Mais le rôle que je préfère, c'est celui de Digital Storyteller !

3...2...1...