• 25
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Questionnaire « More Than Words » #18

(Intro : 12 syllabes, comme un alexandrin, en plus de votre nom et prénom pour vous présenter. Qui êtes-vous ?)

 Delphine Sauret :
photo d’un jour, photo d’amour, photo toujours !

A– Si j’étais un nom commun au féminin, je serais… une photographie.

B– Si j’étais un nom commun au masculin, je serais… un amour.

C– Si j’étais un adjectif, je serais… sensible.

D– Si j’étais un adverbe, je serais… infiniment.

E– Si j’étais un verbe à l’infinitif, je serais… vivre.

F– Si j’étais un verbe conjugué, je serais… contemple.

G– Si j’étais un mot qui a changé ou changera ma vie, je serais… l’amour.

H– Si j’étais une expression, je serais… carpe diem.

I– Si j’étais la première lettre d’un mot, je serais… A.

J– Si j’étais le mot d’un autre (lire les autres interviews), je serais… symbolique. (1)

K- Si j’étais un mot employé à tort et à travers, je serais… voilà.

L – Si j’étais un nom de domaine en .com ou .fr, je serais…. delphine-sauret.com 

M– Si j’étais un mot d’une langue étrangère, je serais… Rock’n’roll !

N– Si j’étais un mot dont je ne connais pas la définition, je serais… objectivement.

O– Si j’étais un mot clef pour Google, je serais… art.

P– Si j’étais un mot inventé, je serais… classieux.

Q– Si j’étais un mot que je trouve laid, je serais… incurable.

R– Si j’étais un jeu de mots, je serais… L’ami Caouette. Me fait la tête… Qu’a Caouette ?

S– Si j’étais un mot à aimer, je serais… la vie.

T– Si j’étais un mot que j’ai du mal à prononcer, je serais… non.

U– Si j’étais un mot à avaler, je serais… ma langue ! Chut !

V– Si j’étais le mot de trop, je serais… pourtant.

W-Si j’étais ‘More Than Words’ (littéralement ‘plus que des mots’), je serais… l’expression.

X- Si j’étais le mot que je n’ai pas encore réussi à placer dans mes réponses, je serais… la grâce.

Y– Si j’étais un mot à répéter parmi mes réponses, je serais… amour.

Z– Si j’étais mon dernier mot, je serais… Merci.

(Explications : si vous souhaitez commenter vos réponses. Vous avez 101 mots, pas un de plus !)

« Super exercice pour moi qui ai plutôt été choisie par les images ! Mais de temps en temps, j’aime bien faire un clin d’œil aux mots qui soulagent mes maux et que je couche parfois en blanc sur noir quand j’ai perdu l’inspiration ou quand j’ai le trac de la feuille blanche ! Les mots nous permettent parfois d’inverser les codes ! »

Les photos sont extraites de son profil Facebook. Choisir 3 photos en un si petit format, c’était mission impossible pour le portrait « si j’étais un mot » de Delphine. Cela ne rend pas justice à la variété et la qualité de ses photos. Un bon conseil, allez les voir sur son site et son profil facebook. Lisez aussi l’article que Cécile Courtais lui a consacré : « La photographie comme possibilité d’ouverture poétique… » J’ai choisi ce portrait à cause du téléphone. Mais il fonctionne encore ?! La photo de Paris car je suis né dans le XIIIe. Et la photo en une pour son côté « Robert Smith » de The Cure.

(1)  Si Francis Gébère était un mot…

Pourquoi un mot plutôt qu’un autre? Posez vos question, les commentaires sont ouverts.

—–

A qui le tour ? C’est à vous, si vous étiez un mot, vous seriez…

Téléchargez le questionnaire puis envoyez vos réponses à auteur@morethanwords.fr 

© « Si j’étais un mot… » concept, design, textes et réalisation Denis Gentile & Patrizia Bonatti-Gentile


Denis Gentile

Je suis un passant. Ici et maintenant, je suis un passant du web. Le Passant est celui qui va d'un lieu à l'autre, d'un sentiment à l'autre, il n'est jamais le même. Je passe d'une page à l'autre, d'un blog à l'autre, d'un message à l'autre. Et ces pages, ces blogs et ces messages, je les passe aux autres passants qui y passent à leur tour :) Plus prosaïquement, je suis un Community Manager, Blogueur & Rédacteur Web. Mais le rôle que je préfère, c'est celui de Digital Storyteller !

2 commentaires

Manuel · 6 juin 2012 à 13 h 27 min

Sympa, le résultat de Delphine.

Elle m’a donné l’envie d’essayer 😉

la survie de l’école d’aujourd’hui ? | MoreThan Words · 6 juin 2012 à 8 h 42 min

[…] Si Delphine Sauret était un mot, elle serait… […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.