• 35
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Savez-vous comment j’ai appris à bloguer ? Avec Aristote. Le Philosophe disait que « l’étonnement est le début de la philosophie ». J’ai adapté ce principe au blog et j’ai écrit « L’étonnement est le début du blog ». C’est d’ailleurs le deuxième article le plus lu sur More Than Words. Encore aujourd’hui (dimanche 18 novembre 2018), même s’il a été publié en 2011, il a intéressé 38 lecteurs.

Mais pour moi, Aristote n’est pas seulement le philosophe qui m’a accompagné pendant mes études, c’est aussi et surtout depuis 13 ans, le nom d’un autre compagnon, celui de mon labrador chocolat.

Aristote dans son petit coin de paradis

Hier, il a fêté ses 90 ans joyeusement. Il a eu droit à sa treizième baguette d’anniversaire, bien croustillante comme il aime et puis on a fait quelques photos. S’il ne faisait plus des bonds de kangourou, il fixait bien l’objet de son désir. 

Aujourd’hui, lendemain de fête, il marche bizarrement. Comme un humain qui a trop bu. Pourtant lui, l’alcool, il déteste. Voici ce qu’il écrivait dans le blog « Parole d’Aristote » en 2007 :

« Un chien n’est pas un être humain et ce qui est bon pour l’homme n’est pas forcément bon pour l’animal. C’est vrai pour la nourriture, pour les boissons et même pour la mode. J’aime les odeurs quand mes maîtres cuisinent avec du basilic, de la sauge et du cumin, quand ils préparent des gâteaux à la pomme ou quand ils grillent des sardines. L’odeur suffit à mon bonheur, mais au goût, ça n’a pour moi aucune saveur et ça serait surtout nocif pour mon estomac. Hier soir, j’ai senti les effluves d’une liqueur aux amandes. La réaction a été immédiate. J’ai éternué plusieurs fois de suite. Je crois que je suis allergique à l’alcool ! C’était si désagréable que je ne peux pas imaginer que l’on puisse boire ce liquide. Les êtres humains devraient faire attention et ne pas en abuser. Mon flair ne me trompe jamais. Parole d’Aristote ! »

Bien avant « More Than Words », j’ai réalisé mon premier blog avec Aristote. C’était un vrai blog avec des billets quotidiens. Les textes étaient courts et plein d’humour. C’est de cette façon que j’ai appris à bloguer en me promenant avec Aristote sur la pointe de la Croisette à Cannes.

Aristote, surnommé Totino, jeune labrador qui prend une leçon de son ami Darko et qui se promène avec moi sur la Croisette, à la recherche de sujets pour le blog

Aristote et moi avions une expression pour qualifier ce blog : c’était un Blog Dog ! Marrant, non ?

Une expression d’inspiration culinaire, car les labradors sont bien connus pour leur appétit :

« Les êtres humains sont parfois étranges. Ils ont appelé « Hot Dog » le sandwich le plus populaire du monde, rien qu’aux Etats-Unis, ils en consomment plus de 20 milliards par an ! Pourquoi ? Par similitude ! La saucisse ressemblerait au Teckel. Passons sur ces origines à l’humour douteux et intéressons-nous au contenu : une saucisse chaude avec de la moutarde dans un morceau de pain. C’est sûr, ça a l’air alléchant. J’en mangerais bien 1 pour mon anniversaire, le 17 novembre prochain. Sans moutarde bien sûr, j’ai peur qu’elle me monte à la truffe ! Parole d’Aristote ! »

Sur ce blog, tu avais toujours le mot pour rire mon cher Aristote.

Aristote, le jour de ses 90 ans ! Un bon maître, c’est celui qui vous inspire

Tu m’inquiètes quand même un peu. Cette façon de déambuler n’a rien de péripatéticien et tu as peut-être besoin d’un bon praticien. On ira le consulter dès demain.

C’est demain et tu as décidé de… dormir. Je fais quoi ? Je ne te réveille pas, car ça ne serait pas sympa. Tu as quand même 90 balais et il te faut plus de temps pour reprendre tes esprits. Je repasserai plus tard.

C’est plus tard et là je te réveille, tu devrais boire un peu d’eau. Un peu ? Tu as bu ta gamelle jusqu’à la lie. Et tu es retourné au lit !

Tu lèves à peine le museau pour recevoir quelques caresses. Tu me donnes envie de replonger dans notre blog. Je me souviens qu’on y donnait justement des conseils pour bien bloguer. Depuis ce temps, quelques bloggers (je vais l’écrire à l’anglaise) sont devenus des experts. Et tout le monde les copie. Mais toi, bien avant eux, tu en parlais avec une originalité bluffante. En voici un florilège :

« Parole d’Aristote est le premier Blog Dog créé. Les messages du blog sont signés de ma patte. Je suis un labrador chocolat qui n’a pas sa langue dans sa poche et qui chaque jour raconte quelque chose de sa vie de chien. Mon quotidien, les êtres humains, mes rencontres, mes amis chats et chiens sont mes thèmes favoris. Je vois et je sens le monde sous un angle différent de mes maîtres. Ce sont ces sensations singulières et décalées qui sont importantes dans un Blog Dog. Parole d’Aristote !»

« Le Blog Dog, c’est aussi un blog qui se consomme chaud ! Tous les matins, il y a un nouveau message. A l’heure du petit déjeuner ou de la pause café, c’est le moment idéal pour un bon Blog Dog. Parole d’Aristote ! »

Je suis un labrador chocolat qui n’a pas sa langue dans sa poche et qui chaque jour raconte quelque chose de sa vie de chien

« Un bon Blog Dog, c’est un petit coin de paradis sur la toile plein de bonne humeur, de sagesse et qui respire le bonheur. Sang, meurtres, guerres, agressions, insultes et idioties fourmillent à la télé, dans les journaux, sur le web, dans les livres et au cinéma. Ici, on se réserve un espace de bien-être. Comme le disait Aristote, le philosophe, c’est le bien qui nous pousse à agir. Alors, dans un Blog Dog qui se respecte, on le recherche et on s’y attache. Parole d’Aristote ! »

« Le Blog Dog est un laboratoire. C’est un espace d’observations et d’expérimentations d’où doivent naître de nouvelles idées et des inventions. Les principes qui guident le fonctionnement de ce laboratoire sont l’étonnement, la curiosité et la créativité. Tout dépend du regard que l’on porte sur les choses et de se laisser porter par son flair. Et là, c’est sûr, je suis un expert. Parole d’Aristote ! »

« Au premier coup d’oeil, à la première senteur, on doit être en mesure de l’identifier. C’est comme une rose, du basilic, des croquettes à la viande, des sardines grillées ou des lasagnes au four, un bon Blog Dog se reconnaît immédiatement. « Parole d’Aristote » a son style, ses rubriques, son look et sa signature. Et puis, il faut y ajouter une touche de couleur inattendue. C’est sûr, le blog d’un chien qui s’appelle Aristote et qui traite aussi de philosophie, ça ne manque pas de piquant ! Parole d’Aristote ! » 

« Le Blog Dog suit l’actualité de près, mais il ne la répète pas bêtement comme un perroquet. Les glaces pour les chiens, Elvis et Juliette ou Super Chat ont fait la une de nombreux journaux, mais quand j’écris mon message, j’y ajoute mon grain de sel qui fait toute la différence. Je raconte l’information à ma façon, version labrador chocolat. Ca donne une autre saveur. Parole d’Aristote ! » 

Cela nous permet de faire passer des messages aussi, avant même que la presse et l’opinion public ne s’en emparent. Par exemple, sur les cigarettes, les mobylettes et les additifs.

« Si le Blog Dog était un restaurant, il serait entièrement non fumeur. Ici, on ne trouvera aucun coup marketing fumeux, on ne cherchera jamais à envoyer de la fumée en pleine figure, on n’allumera jamais un incendie, on ne jouera pas avec le feu, on ne s’évanouira pas en fumée à la première difficulté, on évitera tous les produits toxiques, on ne mégotera pas sur nos efforts et surtout, on pourra respirer à pleins poumons. Parole d’Aristote ! »

Mon quotidien, les êtres humains, mes rencontres, mes amis chats et chiens sont mes thèmes favoris. Je vois et je sens le monde sous un angle différent de mes maîtres

« Les chiens sont très sensibles à l’odeur et au bruit. Pour nous, la pire des inventions de l’homme serait une machine qui vienne heurter de près notre odorat et notre ouïe. Par exemple, nous ne pourrions pas supporter de passer un moment sur une piste d’aéroport ou au bord d’une autoroute. Mais ces exemples ne sont que des fictions puisque nous n’avons pas notre place dans ces lieux. En revanche, ce qui est bien réel, ce sont nos promenades sur les trottoirs des villes. Tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes si on y croisait seulement des passants et d’autres chiens. Mais, il y a aussi des mobylettes dont les décibels font trembler nos tympans. Sans oublier le monoxyde de carbone, les hydrocarbures et les oxydes d’azote qui se nichent à l’intérieur de nos pauvres truffes. Vraiment, je hais les mobylettes, c’est la pire invention de l’homme. Parole d’Aristote ! » 

« Le Petit Prince venait d’une planète à peine plus grande qu’une maison sur l’astéroïde B612. Mais attention aux chiffres. Ce n’est pas forcément positif. Sur des produits comme des saucisses, des biscuits ou des yaourts, on voit souvent des chiffres comme E951, E950 ou E621. Il ne faut pas croire que ce sont des aliments qui viennent de planètes minuscules sur lesquelles travaillent des Petits Paysans. Tout ce qui ressemble à un conte n’a pas forcément une fin heureuse. Attention aux imitations! Car derrière ces chiffres se cachent des poisons qui, petit à petit, nous détruisent de l’intérieur. L’E621 par exemple, le glutamate, s’attaque à nos neurones. C’est une substance nuisible qui permet de rendre le goût d’un aliment plus fort. Autrement dit, l’E621 trompe notre cerveau. C’est un affabulateur. Fiez-vous à mon flair, l’E621 ne sent vraiment pas bon. Parole d’Aristote! » 

4 ans plus tard, j’ai écrit mon article le plus lu en reprenant ton idée mon cher Aristote : GLUTAMATE, E621 : Quand lire peut vous sauver la vie !

« Sans conservateur, ni colorant, le Blog Dog est naturel. C’est la conséquence du message d’hier. Les messages sont frais, datés du jour même et à consommer immédiatement. Tous les matins, je fais mon marché et j’ai le plaisir de vous servir d’excellents fruits. Ils contiennent des vitamines qui sont la meilleure des médecines. Parole d’Aristote ! » 

Vraiment, tu as été mon maître blogger, comme Socrate a été le maître de Platon et Platon le maître d’Aristote.

S’il ne faisait plus des bonds de kangourou comme ici, il fixait bien l’objet de son désir

D’ailleurs saviez-vous qu’Aristote, le philosophe, adorait les animaux ? Son traité des animaux est l’ouvrage fondateur de la zoologie. On lui doit beaucoup. Le Blog Dog aura-t-il la même valeur au fil du temps ? En tout cas, tu avais une dent contre certains blogs.

« Je ne supporte pas les blogs ! C’est une interjection qui m’est venue spontanément, comme un aboiement. C’est surprenant de la part d’1 blogger et ça mérite quelques précisions. De nombreux blogs, notamment ceux qui sont liés aux sites et aux portails les plus fréquentés, ressemblent à un journal ou un bout de chiffon tombé sous les crocs d’1 chien. Troués, déchirés, déchiquetés, ce sont de véritables loques. Entaillés par les fautes d’orthographe, de grammaire et de conjugaison. Morcelés par les insultes et les gros mots. Ces blogs sont sans queue ni tête, contrairement au Blog Dog. Il faut bien faire la distinction entre les 2. Le Blog Dog est correct, propre, poli, digne, respectueux de la langue et des autres. C’est une étoffe dont on fait les plus beaux vêtements. C’est un parchemin sur lequel on écrit les plus beaux poèmes. Le Blog Dog, c’est la crème des blogs. Parole d’Aristote ! » 

Je ne vais pas reprendre tous les billets du blog dans cet article. Ce matin, qui vient après aujourd’hui, le lendemain et plus tard, je tente d’être digne de toi et de garder ma bonne humeur. Franchement, c’est difficile. J’ai même échoué. Alors, je tente de me rattraper en concluant d’abord avec tes mots :

« Le Blog Dog a sa propre vie. Il évolue au fil du temps et de son époque. « Parole d’Aristote » est né le 27 juillet 2007. Il s’est enrichi de plus de 100 messages et cette expérience a permis de lui donner une plus grande autonomie. Première conséquence, le dimanche sera désormais un jour férié. Prochainement, il subira de nouvelles évolutions. Comme une plante, une montagne, un animal, un être humain, il est semblable à un organisme vivant. Ce n’est pas un produit inerte, un objet inanimé ou une marchandise fabriquée en usine. Il a une matière, une forme, un inspirateur, un auteur, une utilité et un but. C’est tout cela que je vous propose de découvrir chaque jour. Le Blog Dog est vivant. Parole d’Aristote ! »

Tu regardais déjà ailleurs, vers cette haute direction, cette autre destination

Ce matin , j’ai posé ma main sur ta cuisse immobile. J’ai eu une sensation d’horreur. Puis, je me me suis rassuré. Car j’ai compris que ton âme avait quitté son habitacle terrestre et était parti en voyage. Elle a juste abandonné ce corps encore magnifique, mais qui était devenu trop fragile et trop vieux. Aristote, je sais désormais que tu es toujours vivant et que tu gambades dans le jardin d’Eden, un petit coin de paradis comme tu le disais si bien. C’est sûr, ils vont apprendre à bloguer là-haut. Parole d’Aristote !


Denis Gentile

Je suis un passant. Ici et maintenant, je suis un passant du web. Le Passant est celui qui va d'un lieu à l'autre, d'un sentiment à l'autre, il n'est jamais le même. Je passe d'une page à l'autre, d'un blog à l'autre, d'un message à l'autre. Et ces pages, ces blogs et ces messages, je les passe aux autres passants qui y passent à leur tour :) Plus prosaïquement, je suis un Community Manager, Blogueur & Rédacteur Web. Mais le rôle que je préfère, c'est celui de Digital Storyteller !

5 commentaires

Christelle Benhaim · 30 novembre 2018 à 12 h 49 min

Merci Denis pour ce partage.
Singulier, étonnant…et finissant malheureusement sur une notre très triste, votre message est sincère et entier.
Christelle B.

marcghislaincm · 28 novembre 2018 à 11 h 27 min

Super article

Stefanie Fiori · 28 novembre 2018 à 10 h 52 min

Joli message d’un maître blogueur à un maître chien sur un blog dog.
Merci pour ces mots emplis d’emotions, d’amour et de reconnaissance.

Guy Couturier · 28 novembre 2018 à 10 h 34 min

Merci à Denis et à Aristote pour la lecture de ce post…en ces temps agités ou beaucoup de monde marche sur la tête. Bien sincèrement avec vous sur ces jours difficiles. Guy

isabelle LEBOURGEOIS · 28 novembre 2018 à 8 h 50 min

et on finit cette histoire les larmes aux yeux…. merci denis, c’est pour cela aussi que je reste sur les reseaux sociaux en ces temps difficiles, pour le plaisir de découvrir de magnifiques articles comme celui ci, je vous souhaite une belle journée malgré tout

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.