•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le salon international du meuble de Milan vient de se terminer. Il s’agissait de la 50e édition du plus important rendez-vous du design de la planète. Les sources d’inspiration pour les designers sont multiples. Philippe Starck avec la « Louis Ghost » a redécouvert et remis au goût du jour les chaises style Louis XVI. Cette revisitation en polycarbonate est devenu un objet culte.  C’était en 2002 avant l’explosion du web.

Aujourd’hui, la tendance est de s’inspirer des réseaux sociaux. L’exemple le plus concret est le développement d’espaces intitulés «The Hub ».  Londres, Madrid, New York, Milan, Bruxelles et d’autres villes ont déjà inauguré ce nouveau concept. De quoi s’agit-il ?

« The Hub est né du concept des réseaux en ligne mais en tenant compte du besoin du contact physique et du désir de se rencontrer, explique Federica Scaringella à l’origine du projet milanais. On s’y retrouve pour mettre en commun des connaissances et des moyens. »

The Hub n’est ni plus ni moins la matérialisation du principe que nous aimons répéter dans nos articles : « L’intérêt du web est que les commentaires sont aussi importants que l’article en lui-même. » (cf. notamment l’interview de Francis Benett) On vient y chercher l’expertise de l’autre pour développer une idée, lancer un projet ou trouver un collaborateur.

L’étonnement comme principe

Les projets sont aussi ceux de la génération web qui souhaite rendre le monde plus éthique et écologique. Un monde dans lequel les hommes ont pris conscience que nous avons tous besoins les uns des autres et que nous devons préserver notre environnement. Cet espace est conforme à ces idéaux. Des tables à l’imprimante, tout est entièrement réalisé avec du matériel de récupération et recyclé.

Dans notre article sur l’étonnement, nous avons vu que la beauté de l’environnement avait permis la naissance de la philosophie. C’est le même principe qui incite les membres de « The Hub » à agir. Ils essaient de créer un cadre dans lequel ils peuvent s’étonner et donc donner naissance à des projets créatifs et utiles. D’où l’importance du design et de l’architecture. Ils doivent permettre de créer une émulation et de faciliter des liens.

Au niveau architectural, la salle principale du local milanais fait plus de 250 m2. C’est un immense open space flexible. Il n’y a pas de barricades, les pensées s’y épanouissent librement et sereinement. Les espaces sont modulables, rien n’est figé. Ils s’adaptent aux exigences des membres qui apprennent sans cesse de nouvelles choses et qui trouvent alors l’opportunité de les mettre en pratique immédiatement. Il y a une interaction permanente entre l’homme et le milieu dans lequel il évolue.

L’importance de la pause-café !

C’est une nouvelle façon de travailler. D’ailleurs, ajoute Federica, « les idées naissent souvent au moment de la pause-café ou déjeuner ! » On y trouve donc aussi une cuisine. C’est l’une des différences majeures avec le web. Malgré les réseaux sociaux et skype, on ne peut pas vraiment cuisiner ensemble et offrir un café à son interlocuteur. Qui sait combien d’idées ne sont pas nées à cause de cela ? C’est toute la force de « The Hub ».

Au niveau du design, les tables ont été moulées de façon à représenter des apostrophes car l’expérience dans les hubs a montré que c’est la forme qui aide le mieux à socialiser. Elles sont en carton recyclable.

Un autre point vient rejoindre des arguments que nous avons déjà exposés dans nos articles. « The Hub est un lieu à vivre et à expérimenter, un lieu où on ne pleure pas sur sa situation et sur la crise, un lieu où on ne remet pas au lendemain ce que l’on peut faire aujourd’hui en créant des synergies et des échanges avec les autres. Il s’agit de générer des phénomènes positifs. The Hub a cet esprit. » Ce n’est pas autre chose que le principe de l’étonnement que Federica exprime.

Cette mentalité est héritée du monde du web et des blogs. « The Hub » est né, il y a déjà six ans à Londres avec l’idée qu’un autre monde est possible. Depuis, près d’une trentaine de hubs ont déjà été ouverts sur les cinq continents. Mais encore aucun en France ! Avons-nous du retard dans le domaine du design ou des réseaux sociaux ?

Denis Gentile


Denis Gentile

Je suis un passant. Ici et maintenant, je suis un passant du web. Le Passant est celui qui va d'un lieu à l'autre, d'un sentiment à l'autre, il n'est jamais le même. Je passe d'une page à l'autre, d'un blog à l'autre, d'un message à l'autre. Et ces pages, ces blogs et ces messages, je les passe aux autres passants qui y passent à leur tour :) Plus prosaïquement, je suis un Community Manager, Blogueur & Rédacteur Web. Mais le rôle que je préfère, c'est celui de Digital Storyteller !

9 commentaires

David A. F. · 18 mars 2012 à 11 h 48 min

Le « Lieu du design », Paris 12e, correspond exactement à la définition que vous donnez d’un Hub.
Si vous ne connaissez pas, c’est rue du faubourg St- Antoine.
http://www.lelieududesign.com/
Il n’en reste pas moins qu’il persiste un déficit d’investissements et de locaux en la matière, d’un point de vue général en France.

Denis · 5 mai 2011 à 11 h 09 min

Merci à tous pour vos interventions sur NetZ, Viadeo, Twitter, Facebook et Scoop.it.
@Greg & @ Abdelhamid : je ne connais pas les cantines numériques mais j’ai consulté leurs sites. Il y a une DIFFERENCE ESSENTIELLE entre THE HUB et les CANTINES NUMERIQUES : LE DESIGN. Je l’explique bien dans mon article : il s’agit de avant tout créer un environnement – grâce à l’attention portée à l’aménagement et l’architecture des lieux – qui permette de provoquer l’étonnement. C’est ce côté particulier qui m’a intéressé et qui m’a donné envie de parler de THE HUB.
A bientôt sur Netz et sur le web. Je vous invite aussi à vous abonner à mon TOPIC sur Scoop.it : http://www.scoop.it/t/more-than-words

Abdelhamid · 5 mai 2011 à 10 h 51 min

Bonjour Denis,

Je suis d’accord avec Greg, cela me fait penser à la Cantine Numérique à Paris. Un espace où naissent les idées. Un concept Feng Shui.

Greg · 4 mai 2011 à 18 h 31 min

Bonjour,
Si il n’existe pas en France de « HUB » appelé comme tel, il y a cependant un espace à Paris et à Nantes qui s’appelle la Cantine Numérique qui semble avoir un principe assez similaire.
Malheureusement il restera toujours le problème du déplacement… En attendant la téléportation, le web reste quand même plus pratique (et plus écologique et économique) quand on n’habite pas la capitale.

Greg

Pascale Leclercq · 4 mai 2011 à 15 h 09 min

Oui hub, coworking, espaces coopératifs…. En ville, en village ou campagne… La pause café bienvenue dans la créativité mutualisée, collaboratrice, je confirme. L’étonnement, bien sûr.
Et dans la nature tout cela peut être reproduit. J’y réfléchis et j’expérimente depuis quelques années. Reste à trouver comment le mettre en pratique à plus grande échelle…
Merci Denis pour ce nouvel article… Dans le vent !

Sandie · 3 mai 2011 à 9 h 24 min

Le mot hub est un terme très employés en télécoms. Les hubs servaient à dispatcher notamment un accès internet, les appels voix et il existe aussi des hubs pour acheminer les sms partout dans le monde. Dans les transports aériens, les hubs sont en français les « plate-formes de correspondance », des aéroports qui permettent d’être redirigé vers une multitude de destinations.

Dans tous les cas, les concepts de circulation, de mouvement et d’échange sont intégrés dans le mot hub. C’est donc un terme très bien choisi pour désigner ces espaces ouverts nés pour favoriser la rencontre, l’étonnement et la naissance d’idées nouvelles. Aujourd’hui le design mais demain, des hubs verront le jour pour de nombreux autres thèmes espérons-le!

Pas encore de hub en France? Denis, je crois que tu as une nouvelle mission toute trouvée 😉

Louis Bacot · 2 mai 2011 à 16 h 48 min

GO! Je suis partant pour ouvrir un HUB à Paris – créons déja un think Tank sur le sujet et let’s open it within six month!!!

La Côte d'Azur accueille son Premier TEDx | More Than Words · 25 septembre 2013 à 16 h 55 min

[…] En guise d’introduction à cette deuxième partie, je vous invite à lire : « The Hub ou quand le design s’inspire du web ! » […]

The Hub : Les derniers seront les premiers ! | MoreThan Words · 27 mars 2012 à 10 h 02 min

[…] «THE HUB» en France devrait ouvrir ses portes à… Nice ! (lire aussi notre article : The Hub, quand le design s’inspire du web !) Cet ambitieux projet a été présenté par Simon Crann avec une ironie à la fois anglaise et […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.