306 Flares Twitter 55 Facebook 217 Google+ 13 LinkedIn 21 Pin It Share 0 Buffer 0 306 Flares ×

Montpellier serait la plaque tournante du web en France. C’est en tout cas l’impression que l’on peut avoir quand on est sur les réseaux sociaux. On y passe pas une heure sans y croiser un Montpelliérain.

Pour preuve de ce dynanisme, l’innovation qu’apporte Otograff dans le domaine de la presse. C’est pourquoi j’ai demandé à Cécile Courtais de nous parler de sa ville. Qu’en est-il de Lyon ? Paris ? Strasbourg ? Nice ? Marseille ? Bordeaux ? Lille ? ou même Bruxelles ? Qui se pose en challenger de Montpellier ? C’est le défi que nous vous proposons de relever.

Il y a 20 ans que j’ai quitté Montpellier, il y a 2 ans que j’y suis revenue.

Et bien, en arrivant, je n’ai rien reconnu !

Montpellier est aussi une des rares villes à avoir une webcam en temps réel de sa place principale : http://www.montpellier.fr/150-webcam-comedie.htm (cliquez sur l’image)

Montpellier, c’est aujourd’hui la 8° ville française avec la plus forte croissance démographique du pays : 3 000 nouveaux arrivants par an, 280 000 habitants intra-muros dont 25% d’étudiants, plus de 390 000 habitants pour l’agglomération dont 43% de moins de 30 ans…

Vous commencez à comprendre pourquoi 20 ans plus tard, j’ai trouvé que Montpellier avait beaucoup changé ? Mais qu’est ce qui attire autant ? Mis à part nos 300 jours d’ensoleillement par an bien entendu… Parce qu’ici, il n’y a pas grand chose, les grandes entreprises se comptent sur les doigts d’une main, l’industrie est très peu représentée. Alors comment Montpellier a réussi à se développer ? Et bien tout simplement en misant sur les activités de services : la recherche, l’enseignement, le tourisme…

C’est ainsi que lorsque je suis arrivée il y a 2 ans et que j’ai commencé à prospecter, j’ai eu le vertige ! Aujourd’hui, Montpellier rassemble un nombre impressionnant d’agences de communication, de studios graphiques… Mais aussi et surtout des agences web dont certaines parviennent à avoir un rayonnement national, voire international. Et une présence sur les réseaux sociaux à tous les niveaux : des institutions comme Montpellier Agglomération avec près de 4 900 amis sur Facebook, jusqu’aux clubs de sport comme le MAHB et sa page qui rassemble plus de 14 000 fans… Ici, on ne fait pas que suivre la tendance, on la crée !

DIP Extended

D’ailleurs quand je suis arrivée, j’ai commis une grossière erreur : j’ai pensé qu’il me suffisait de prospecter par mail et de relancer par téléphone. Et bien ça n’a pas marché. En revanche, quand j’ai refait les mêmes demandes en passant par Viadeo, là, j’en ai rencontré du monde ! Et c’est ainsi que j’ai fait la connaissance de Delphine Sauret. Elle est graphiste et dirige le studio Delf In Progress mais elle a aussi la volonté de travailler avec d’autres free-lance pour allier nos compétences et proposer un service complet et sur-mesure, c’est le concept DIP Extended dont j’ai la chance de faire partie avec Julie Beille Foltz, la troisième drôle de dame ! Ensemble, nous avons réalisé un magazine pour nous présenter :  http://madmagz.com/magazine/109406#/page/1

Et pour l’anecdote, Delphine Sauret est une vraie geek (c’est toi qui l’as dit, c’est pas moi !), présente sur tous les réseaux et surtout active. Enfin, c’est une vraie Montpelliéraine, depuis 5 générations et ici c’est plutôt rare vu le nombre de nouveaux arrivants par an ! Je laisse maintenant le clavier à Denis Gentile qui va vous présenter les community managers et les blogueurs de Montpellier !

Les Montpelliérains sur les réseaux sociaux

Voici quelques noms que je croise parfois sur les réseaux sociaux. Cette liste n’est pas exhaustive et pourrait être complétée à votre demande. Elle vous donne une idée du dynamisme des Montpelliérains. A commencer bien sûr par Cécile.

- Patrice d’Arras est le directeur de la publication d’Otograff, un concept innovant qui unit la presse papier et le web 2.0. Je vous invite à en découvrir plus en lisant mon article « Ils veulent sauver le papier grâce à un nouvel algorithme ! »

- Gilles Marc, Community Manager à  Montpellier Territoire Numérique.

- Marco Feau, membre du groupe des Community Managers Francophones sur Facebook.

- Muriel Cossard Guy, membre elle aussi des Community Mangers Francophones et de la page e-réputation et vous sur Facebook.

- ForVip Montpellier, Community Manager vous propose des idées pour votre soirée à Montpellier.

- Marie Laure Vie (Marilor Montpellier), Responsable nouveaux projets multimédia et Gestionnaire médias sociaux.

- #BoostMyKarma (BMK) est une plateforme fun et décalée qui rend les bonnes actions facilement accessibles au grand public. A lire cet article du Midi Libre, « … plusieurs étudiants de l’université de Montpellier qui bouillonnent d’idées… »

- Frédéric Laumonier et son concept malin « Expédiez entre vous« , Site internet permettant l’envoi de colis lettres et objets à travers le monde entier, grâce aux voyageurs des 5 continents. Objectif, apporter un service économique, écologique et rapide.

- Pierre Lafon, Community Manager, membre du projet HTag. Pierre nous suggère aussi : « Afin d’enrichir ta liste je citerai Maxime Berthelot CEO de Neiio, un projet ambitieux et innovant! www.neiio.com« 

Suite à notre article, nous vous signalons une nouvelle initiative de la part de Sylvain Sengbandith :

« Avis aux montpelliérains : Seriez-vous intéressés par l’organisation d’une conférence sur les Médias Sociaux? Et de ses enjeux? »

Vous pouvez répondre soit dans les commentaires de cet article, soit en allant sur le mur de la page facebook de Sylvain. Encore une preuve de l’activité et de la réactivité des montpelliérains.

- Sur Facebook, 75000 internautes aiment la page « I love Montpellier »

Et toute l’actu minute par minute sur Montpellier : http://www.toutmontpellier.fr/

Et les autres ? Venez relever le défi !

Nous lançons aussi un appel et un défi à Anthony Rochand (DooMiz) et Angelina Refnou (Caf’ Business) à Lyon, Alexi Tauzin et Benjamin Petit (Stras’tegic) à Strasbourg, à Sorin-Claudiu Marica (First-site Weddict) à Cannes, à Cécile Talec (Solutions Graphik’n Print) à Nice, à Jacques Tang à Bordeaux, à Olivier Jadzinski (EuKlide) à Grenoble (après correction),  à Djivan Minassian (My Community Manager) à Marseille, Eric Messeca (Humain au coeur du numérique) et Jean-François Ruiz (webdeux.info) à Paris, Stéphanie Michaux (Le petit Littéraire), Philippe de Casabianca (More Than Words) et Victoire de Changy (Victoire Magazine) à Bruxelles… et à tous les autres avec à leur tête Valérie Thuillier.

Votre mission, si vous l’acceptez, est de nous dire pourquoi votre ville est plus dynamique que Montpellier sur le web.

Quel est le challenger de Montpellier ? Montpellier qui vient d’ailleurs de recevoir le prix de la croissance verte numérique. Quelles sont les initiatives à hauteur de celle de Patrice d’Arras et son Otograff ?

Qui relève le défi ?

Cliquez ou commentez. Au plaisir de vous lire.

Cécile Courtais & Denis Gentile