Denis Gentile se prend pour Michel-Ange ! Le blogueur est-il un artiste ? (Part I)

84 Flares 84 Flares ×

En 2011, je publie l’article « l’étonnement est le début du blog ». Un tweet retient mon attention : « Comparez les blogueurs à des philosophes, il fallait oser ! Brillant ! »
Cette fois-ci, je récidive et fais un pas supplémentaire en comparant les blogueurs à des artistes. C’est le plus grand artiste de tous les temps qui m’en donne l’opportunité en me suggérant le moyen terme.

Le blogueur et la fascination du lieu

Je suis fasciné par les lieux (voir mon texte de présentation ci-dessous « je suis un passant qui va d’un lieu à l’autre ») et je trouve qu’un réseau comme Facebook soit un bon moyen pour satisfaire cette fascination.

Ravenna en Emilie-Romagne, photo de Pierre Cappell

Ravenna en Emilie-Romagne, photo de Pierre Cappell

Le post classique sur facebook est la photo du lieu où l’on se trouve. Aujourd’hui (1), mon copain d’avant Xavier Capodano a publié une photo du marché central de Firenze, une jeune femme qui lui confectionne son panino. Au même moment, mon confrère Pierre Cappelli publie une photo de la devanture d’une boutique spécialisée dans les produits typiques de l’Emilie-Romagne à Ravenna.

Je connais bien ces lieux et je me suis immédiatement mis en situation ou devrais-je plutôt dire : mis à leur place.

Mon corps n’a pas bougé, il est resté confortablement ancré dans mon fauteuil Ikea. Mais l’esprit lui s’est envolé pour retrouver des couleurs, des parfums et des sons qui le font frétiller de bonheur. Quand il s’agit de nourriture, les sens s’éveillent encore plus facilement.

Se mettre en situation, comprendre le contexte et ressentir l’atmosphère de celui ou ceux qui vous transmettent un message ou une information, c’est la meilleure façon que je connaisse pour ne pas rester superficiel et aller au fond des choses.

C’est ce que j’essaie de faire dans mes article : raconter une histoire en mettant en scène un scénario et en décrivant un lieu.

 

 

Mercato Centrale à Firenze, photo Xavier Capodano

Mercato Centrale à Firenze, photo Xavier Capodano

Mon esprit voyage et moi je suis banalement installé devant mon bureau. Avez-vous déjà tenté de l’imaginer ? Alors voici quelques éléments indispensables à la bonne compréhension de cet article. Sur mon plan de travail transparent, il y a sur ma gauche l’œuvre complet de Leonardo da Vinci, sur ma droite l’œuvre complet de Michelangelo. Ces deux ouvrages, édités chez Taschen, des deux acteurs majeurs de l’art pèsent plusieurs kilos. Ils sont les colonnes sur lesquelles je construis mes textes.

Je suis là avec mon MacBookPro entre les deux. Je me sens petit forcément, mais j’en subis aussi l’influence. Ce qui me met d’étranges idées en tête, comme celle annoncée dans le titre de l’article. Moi, le simple blogueur, je me sens un peu comme un artiste ! (cf. Les ingrédients de base d’un bon et vrai blog professionnel)

Vanité, orgueil, prétention, on peut m’accuser de tous les maux et les péchés. Mais j’assume, mieux encore, je persiste.

A m’en convaincre, mon ami 2.0, le journaliste Francis Benett.

J’ouvre le livre consacré à Michel-Ange et je commence à lire l’avant-propos de Frank Zöllner. Un passage retient plus particulièrement mon attention, me surprend et m’intrigue.

Il y a dans les mots et les explications de cet immense historien de l’art, la clef de l’histoire de l’homme depuis cinq cents ans.

Rassurez-vous, je ne suis pas Dan Brown et je ne vais pas en faire un roman ! Plus modestement un article de blog.

C’est Francis Benett en bon journaliste qui m’a suggéré le titre.

Il n’y a pas cent titres possibles, il n’y en a qu’un, si tu veux rester en phase avec le texte de Frank à propos de Michel-Ange :

Denis Gentile se prend pour Michel-Ange !

Puis pour passer du cadre particulier au cadre général, tu ajoutes cette question :

Le blogueur est-il un artiste ?

– O.K. Francis, je prends le risque ! C’est d’ailleurs mon rôle de Community Manager de porter à la connaissance de tous un texte comme celui-ci. Et c’est celui d’un concepteur rédacteur web de savoir le mettre dans un autre contexte en l’immergeant dans le monde d’aujourd’hui.

Voici ce que j’ai lu…

la suite…

Denis Gentile

(1) : article écrit le 9 août 2013

 

Le David de Michel-Ange à la Galleria dell'Accademia, Firenze

Envie de lire la suite ? C’est ici « Part II : Le blogueur est le prototype de l’artiste moderne ! »

« Frank Zöllner est un historien d’art allemand et professeur à l’université de Leipzig. Voici ce qu’il a écrit dans l’avant-propos de l’Œuvre complet de Michelangelo… »

1 – 2 – 3

3 réflexions au sujet de « Denis Gentile se prend pour Michel-Ange ! Le blogueur est-il un artiste ? (Part I) »

Laisser un commentaire